2007 : L'Amérique du Sud sac à dos

 

 


Du 15 janvier au 18 mai 2007

 

 

L’Oie Sauvage est à Ushuaïa !

 


Non ce n’est pas vrai, c'est une blague. En fait, nous avons laissé le bateau au sec au Vénézuéla. Depuis début janvier nous visitons l’Amérique latine déguisés en routards. Nous sommes depuis deux jours a Ushuaïa.

Il y a des noms qui m’ont toujours fait rêver. Patagonie, Terre de feu, Cap Horn, sont de ceux-là. Justement, nous sommes dans les canaux de Patagonie sur un cargo que nous avons pris à Puerto Montt et qui nous mènera à Puerto Natales.
 

 

Le cargo.

Pour plus d'infos : http://www.navimag.com/sitio/en/patagonia/Default.aspx


Ces canaux de Patagonie (Chili) s’étirent sur environ 2000 km le long de la cote Pacifique, de Puerto Montt a Ushuaïa. Nous sommes dans un immense enchevêtrement d’îles quasiment inhabitées, de canaux, de fjord… Les canaux peuvent être grandioses lorsque les glaciers s’y jettent, lumineux lorsque le soleil fait son apparition, très austères lorsque la brume s’installe, dans tous les cas, ils sont fascinants ! 
 

Les canaux de Patagonie

 

Alors que je rêve sur le pont, face à un superbe coucher de soleil, mon p’tit diable vient sournoisement me susurrer à l'oreille :

- Dis-moi, tu ne te verrais pas arriver au mouillage avec Dominique et ton Oie Sauvage, là, juste derrière cet îlot... ?
- ....
- Au fait, tu n’aurais pas aimé naviguer sur les traces de Josuha Slocum ? Du Brésil, descendre le long de l’Argentine, passer le Detroit de Magellan, remonter par les canaux de Patagonie ?

Ma conscience intervient. Elle qui montre habituellement une belle assurance, la voilà qui bredouille :

- Heu... Je ne voulais pas prendre de risques avec Dominique...
- Tsé, tsé, laisse Dominique de coté ! Tu l’as entraînée dans bien d’autres galères !
- Et puis notre voilier n’est pas conçu pour les navigations australes...
- Hé alors, tu sais très bien qu’avec ton budget tu pouvais trouver le bateau d’occasion qui aurait fait l’affaire...
- ...
- Comme c’est parti, je parie que tu vas passer le Horn sur un trimballe-couillons, départ d’Ushuaïa, retour Ushuaïa avec un petit force 2. Il paraît même qu’ils donnent un brevet de Cap Hornier...
- Ah non, ça je ne pourrais jamais !!!
- Tu parles ! Je vais te dire, moi, pourquoi tu n’es pas descendu dans le Grand Sud, c’est parce que tu as manqué de couilles, voilà tout !!!

Vlan, je mets une grande beigne dans les dents du p’tit diable. Il commence vraiment à me les briser depuis que nous avons embarqué ! Ma conscience se couche, pas très fiérote. Le p’tit diable disparaît en tirant des bords. Mais je sais qu’il reviendra… Même lorsque je serai sur une chaise roulante à sucrer les fraises, il reviendra me parler du Horn, du Grand Sud...
 

Ces "glaçons" se séparent des glaciers et partent à la dérive


Coup de cœur pour la Bolivie. Les Boliviennes avec leur petit chapeau melon et leur gamin dans le dos sont craquantes. Les rues de La Paz sont un spectacle permanent. Le cout de la vie est incroyablement bas. On y rencontre des paysages fantastiques : Jungle près de la frontière avec le Brésil, haute montagne dans les Andes. La Isla del Sol sur le lac Titicaca est une perle. Notre virée de quatre jours dans le Salar d’Uyuni et le sud Lipez aura été une étape marquante. Le Salar est fascinant. Imaginez un lac salé d’une blancheur étincelante d’environ 200 km sur 100 sur 12 metres d’épaisseur de sel. Les 10 premiers km, le Salar est recouvert d’eau. On ne roule plus, on vogue. Ce sel est encore exploité de façon artisanale ou semi-industrielle. Une pensée pour ceux qui l’on extrait à la pelle et la pioche pendant des siècles.

Le Salar d'Uyuni


En descendant dans le sud Lipez on roule à 4000 mètres sur l’altiplano. Partout des volcans allant de 5 a 6000 metres. Très peu de présence humaine. Des rencontres assez fréquentes avec des lamas ou des vigognes. Les lagunas (lacs) sont le domaine des flamands roses. Le matin l’atmosphère est extraordinaire. Pas un souffle, pas un bruit, les volcans se reflètent dans les lacs... Ô temps, suspend ton vol ! Chaque lagune présente une couleur différente : Rose, verte, turquoise... 

Le Sud Lipez
 

Tout n’est pas toujours rose durant le trek : La Paz, Uyuni, 13 heures de bus de nuit. Je ne suis pas bien. J’ai des nausées et n’arrive pas à me défaire d’une tourista tenace.
Mon p’tit diable se manifeste encore en ricanant : "Dis donc, tu as vu l’allure que tu as, recroquevillé sur ton siège a claquer des dents ? Derrière toi des matrones boliviennes qui sentent le lama, a coté de toi des routards de vingt ans qui dorment comme des bienheureux... Ha tu as belle mine... Tu ne serais pas bien a la maison, dans ta robe de chambre, en charentaises devant un bon feu de cheminée, a goûter une pré-retraite bien méritée, hein ?"

Je serre les dents. Le bus, dont les amortisseurs doivent dater de la seconde guerre mondiale, cahote sur une mauvaise piste depuis des heures. La tôle ondulée n’arrange pas mes affaires. La nuit est sans fin. Ce satané chauffeur ne s’arrêtera donc jamais... Je n’en peux plus. Je passe la tête par la fenêtre et rend mon ventre. Mon p’tit diable se tord de rire. Je me rassois en grelottant.

Hé bien non, je ne voudrais pas être ailleurs, ça c’est sûr... J’ai choisi cette vie, ce projet... Je suis avec ma Douce, avec mes potes... Depuis la Paz, nous gagnons dans le sud. Je décide donc une bonne fois pour toute que je suis heureux et que tout va bien. Mon p’tit diable va se coucher...

Serge et Dominique

 

 

 


 

 

Quelques spots de randos parmi les plus connus :

 

 

 

Chilie, Le Torres del Pain. Base de départ : Puerto Natales  

 

 

 

 


Chilie : 
Parc national de Conguillio, base de départ : Curacautin

 

 

 

 Argentine : Le Fitz Roy, base de départ : El Chaltem 
 

 

Très jolie rando jusqu'aux pieds de la paroi, où l'on découvre de jolis lacs. L'ascension vers le sommet est réservée aux grimpeurs de haut niveau. Ce sommet, que convoitaient depuis des années les meilleurs grimpeurs italiens et allemands, a finalement été vaincu pour la première fois par le français Lionel Terray en 1952.

 Faut-il également rappeler que Robert Fitz Roy fut le capitaine du HMS Beagle qui avait à son bord lors de son second voyage de 1831 à 1836 un certain... Darwin 

 

 


Argentine : 
Randos à partir de Bariloche 

 

Le "Refugio Frey"

 


Les incontournables et très visitées chutes d'Iguazu : 
(Accessible par la route soit de l'Argentine, soit du Brésil) 

  

 


 

Le très visité Perito Moreno. Base de départ : El Calafate

Arriver tot le matin pour éviter la grosse affluence. (Accès par la route)
 
 

  

 

 


Brésil : Trek de trois jour dans la "Chapata Diamantina".

Départ de  xxx km de xxxx. Cette région était riche en minerai précieux. Info :

http://www.infochapada.com/francais/index.htm

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres